Chemin de navigation

Le jury qui a sélectionné les deux projets retenus est composé de trois collaborateurs de Public Eye ainsi que de trois spécialistes externes.

© Mark Abramson

Anya Schiffrin est directrice de la section « International Media and Public Affairs » de l’université de Columbia à New-York et a édité plusieurs ouvrages sur le journalisme, dont Global Muckraking.  Par le passé, elle a notamment travaillé comme correspondante de l’agence de presse Reuters en Espagne et cheffe du bureau du Wall Street Journal aux Pays-Bas et au Vietnam. Elle occupe par ailleurs la fonction de conseillère pour l’Open Society Foundation de George Soros et pour le Natural Resource Governance Institute, spécialisé dans la politique des matières premières.

© Stéphanie Lecocq

Oliver Zihlmann est coresponsable de la cellule enquête de Tamedia à Berne (Tages-Anzeiger, Sonntagszeitung, Le Matin Dimanche, Tribune de Genève...). Docteur en histoire et en économie, il est membre du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) et a dirigé l’équipe suisse qui a travaillé sur les Swissleaks, Panama Papers et Paradise Papers. Il a précédemment travaillé pour la télévision suisse et comme correspondant à Berlin, et est l’auteur de l’ouvrage politique Der Fall Borer.

De nationalité australienne, Will Fitzgibbon travaille depuis 2014 comme « Senior reporter » au sein du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui est à l’origine de vastes fuites de données comme les Swissleaks ou les Paradise Papers. Will coordonne les collaborations avec les partenaires africains et moyen-orientaux de l’ICIJ. Auparavant, il a travaillé deux ans à Londres pour le Bureau of Investigative Journalism. Après un bachelor en droit (Australie), Will a obtenu un master en science de la London School of Economics.

Responsable médias pour Public Eye depuis 2009, Géraldine Viret est licenciée en Lettres. Depuis sa spécialisation en littérature comparée, elle se passionne pour toutes les formes d’écriture de la mémoire collective et du traumatisme. Diplômée en « communication d’entreprise », Géraldine contribue au magazine de Public Eye et à la revue de la Fondation Trigon, qui s’engage pour la promotion d’œuvres cinématographiques des pays en développement et émergents.

Depuis cinq ans, Marc Guéniat soutient l’équipe de Public Eye par ses enquêtes en eaux troubles. Parmi celles-ci, l’investigation sur le commerce de carburants toxiques, qui a abouti en septembre 2016 à la publication du retentissant rapport Dirty Diesel. Il a mené plusieurs enquêtes au long cours sur le pétrole en Afrique, comme celle sur Gunvor au Congo, publiée en septembre 2017. Historien économiste de formation, il a travaillé comme journaliste à la Tribune de Genève et a notamment contribué au Monde, à Libération et au Courrier.

Oliver Classen travaille au sein de l’équipe de Public Eye comme responsable médias depuis plus de dix ans. Co-auteur de l’ouvrage sur le négoce de matières premières Swiss Trading SA, il a également coordonné pendant plusieurs années les Public Eye Awards (2000-2015), notre contre-sommet organisé à Davos en marge du Forum économique mondial. Il a auparavant travaillé comme journaliste, notamment pour le Handelszeitung et le Tagesanzeiger.