Chemin de navigation

Retour à la page principale

Des ONG lancent "The Public Eye on Davos"

le 28 janvier 2000

28.01.2000 - La Déclaration de Berne, Pro Natura et d'autres organisations partenaires lancent aujourd'hui, le projet international "The Public Eye on Davos". Leur but: changer le rôle et les règles du jeu du World Economic Forum de Davos.

Après avoir combattu le round de négociations de Seattle, les réseaux d'ONG internationales dirigent à présent leurs critiques et leurs revendications vers le World Economic Forum de Davos (WEF). Lors de leur conférence de presse du 28 janvier à Davos, la Déclaration de Berne, Pro Natura, Friends of the Earth/US et Globalization Challenge Initiative ont lancé leur nouveau projet "The Public Eye on Davos".


"Le World Economic Forum de Davos est certes une manifestation privée, mais elle a d'énormes répercussions sur les politiques commerciales, financières et environnementales du monde entier", a déclaré Peter Bossard de la Déclaration de Berne lors de la conférence de presse. "D'autant plus que les principales victimes de la globalisation ne sont pas représentées à Davos." L'échec de l'Accord Multilatéral sur les Investissements (AMI) suivi de l'échec des négociations à Seattle ont montré que les questions de politique économique mondiale ne peuvent plus être débattues en excluant l'opinon publique a ajouté le porte-parole de la Déclaration de Berne.


Andrea Durbin, de Friends of the Earth/US, a appelé le World Economic Forum "à ouvrir ses portes aux propositions et aux critiques des ONG et des autres organisations intéressées." Les questions de globalisation peuvent certes être discuttées à toutes les occasions, mais les représentants de gouvernements et d'organisations internationales ne devraient pas négocier, voire décider de sujets d'intérêt général lors d'un Forum privé a-t-elle déclaré.


Friends of the Earth/US, la Déclaration de Berne et Pro Natura ont présenté leur revendications, soutenues par 150 organisations de 39 pays au WEF. A la suite de la conférence de presse, le président du WEF Klaus Schwab et le directeur d'ABB Göran Lindahl ont discuté des préocupations des ONG avec Manuel Chiriboga et Vandana Shiva représentant "The Public Eye on Davos".


"The Public Eye on Davos" a déjà obtenu un premier succès: des membres d'ONG, comme Walden Bello (Thailande), Brent Blackwelder (USA), Manuel Chiriboga (Equateur), Martin Khor (Malaisie) et Vandana Shiva (Inde), ont été officiellement invités au WEF pour y donner des conférences. La Déclaration de Berne, Friends of the Earth/US et Pro Natura ont annoncé qu'ils comptaient développer les activités de "The Public Eye on Davos" durant les prochaines années.

Retour à la page principale