Chemin de navigation

Retour à la page principale

Des singes sur la Place fédérale: une pétition demande au Conseil des États d’exclure l’huile de palme

Berne, le 20 septembre 2018

Depuis le vote négatif de la Commission du Conseil des États, chaque jour 1 000 électrices ou électeurs déçus ont signé la pétition réclamant l’exclusion de l’huile de palme des accords de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. Les auteurs de la pétition la remettaient aujourd’hui personnellement au Conseil des États.

 

Nombreux sont les électeurs et les électrices à ne pas vouloir de libre-échange avec l’huile de palme. Depuis le rejet de la motion Grin par la Commission du Conseil des État à une courte majorité (4:3) il y a deux semaines, en quelques jours plus de 12 000 personnes se sont prononcées contre le libre-échange avec l’huile de palme de Malaisie. Beaucoup d’entre elles se sont adressées directement aux conseillers aux États de leur canton en leur formulant un message personnel. Ce matin, une famille d’orangs-outans remettait les 46 caisses contenant les signatures de la pétition, rappelant que leur espace vital est menacé par la mise en place des plantations de palmiers à huile.

Le Conseil des États décidera le 25 septembre 2018 de la suite à donner à la motion Grin, de même qu’aux deux initiatives cantonales des cantons de Genève et de Thurgovie. Les interventions demandent d’exclure l’huile de palme des négociations de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. Il y a deux semaines, la Commission de politique extérieure du Conseil des États leur opposait une motion de commission molle, qui ne tient cependant aucunement ce qu’elle promet.

Durant sa session de printemps, le Conseil national avait adopté la motion Grin par 140 voix contre 35. Plusieurs cantons (Genève, Thurgovie, Berne, Vaud et Jura) ont déposé des interventions similaires. La coalition sur l’huile de palme, comme de nombreux électeurs et électrices, attendent désormais du Conseil des États qu’il se prononce également en ce sens.

Les photos seront accessibles aujourd'hui dès 13h30 ici

Plus d'informations auprès de :

  • Johanna Michel, Bruno Manser Fonds, 079 868 45 15
  • Beat Röösli, Union suisse des paysans, 079 768 05 45
  • Laurianne Altwegg, Fédération romande des consommateurs, 021 331 00 95 

 

 

Retour à la page principale