Chemin de navigation

Retour à la page principale

Grands barrages et droits humains :Appel à intégrer les riverains dans les décisions

le 17 juin 2003

Lausanne, 17.06.2003 - A l’occasion de l’ouverture du 21ème congrès de l’organe faîtier international des constructeurs de barrages, la Déclaration de Berne a signé un appel demandant à ces industriels et ingénieurs de tenir compte des droits et des besoins des populations concernées par la construction de barrages.

La commission internationale des grands barrages (CIGB) prévoit, lors de son congrès qui s’est ouvert ce lundi à Montréal d’adopter un code éthique pour guider l’industrie dans son action.
Les quelque 100 ONG signataires de l’appel demandent, à l’initiative de l’International River Network (IRN) et d’Halifax Initiative, aux ingénieurs et constructeurs d’inclure dans leur code éthique qu’ils approuveront cette semaine, les recommandations de la commission mondiale des barrages (CMB).

Ces recommandations, publiées en 2000, s’articulent autour des droits et des besoins des populations directement touchées par la construction des barrages : les personnes déplacées, les personnes vivant en aval du barrage. Selon la CMB, les droits de ces personnes, leurs besoins, les risques qu’elles courent doivent être mis au centre des préoccupations quand un projet de barrage est envisagé. Concrètement cela signifie que les populations concernées doivent participer aux décisions relatives à un projet de barrage.

La Déclaration de Berne a soutenu dès le départ la CMB et demande à tous les acteurs impliqués dans la construction des barrages d’appliquer les recommandations issues de ces travaux. Elle demande à la CIGB de faire de son code de conduite la base d’une meilleure responsabilité sociale et environnementale des entreprises et un instrument pour appliquer les recommandations de la CMB.

Retour à la page principale