Chemin de navigation

Retour à la page principale

Incendie d’une usine textile: C&A décide enfin d’indemniser les victimes

Lausanne, le 24 novembre 2014

Deux ans après l’un des incendies les plus meurtriers survenus dans une usine textile, la fédération syndicale internationale IndustriALL, les syndicats locaux, la Campagne Clean Clothes (CCC) et l’entreprise C&A sont parvenus à un accord de principe concernant l’indemnisation des victimes. La CCC, coordonnée en Suisse par la Déclaration de Berne, salue cet accord tardif, qui laisse enfin entrevoir le versement de dédommagements justes aux victimes.

Le 24 novembre 2012, un incendie s’est déclaré dans l’usine Tazreen à Dacca, au Bangladesh. Les ouvriers et les ouvrières se sont retrouvés prisonniers du bâtiment car les issues de secours étaient fermées. Après deux ans d’attente, les survivants et les familles des victimes peuvent enfin espérer recevoir des dédommagements justes. Sous l’égide de l’Organisation internationale du Travail (OIT), un accord-cadre sur l’indemnisation des victimes a pu être négocié. Les détails de cet accord seront rendus publics dans les prochains jours.

Le  système de compensation est basé sur celui développé pour les victimes du Rana Plaza et couvre la perte de revenu ainsi qu’une expertise médicale indépendante et les traitements en cours. Partie prenante de l’accord, la fondation C&A s’engage à mettre à disposition des victimes une somme considérable. Deux ans jour pour jour après la tragédie de Tazreen, les syndicats bangladais, les organisations de défense des droits du travail locales et la CCC demandent à toutes les entreprises concernées de suivre l’exemple de C&A.

Davantage d’informations ici ou auprès de:

Géraldine Viret, porte-parole de la DB, 021 620 03 05, viret[at]ladb.ch

Retour à la page principale