Chemin de navigation

Retour à la page principale

Lancement de la campagne contre l'évasion fiscale

le 13 janvier 2004

Berne et Lausanne-Zurich, 13.01.2004 - En raison de l’évasion fiscale liée aux placements effectués en Suisse, les pays en développement perdent chaque année cinq fois plus que ce qu’ils reçoivent comme aide au développement de la Confédération. C’est pourquoi les organisations de développement, la Déclaration de Berne et la Communauté de travail des organisations d’entraide lancent aujourd’hui une campagne demandant que la Suisse cesse de faciliter l’évasion fiscale.

La vraie spécialité de la place financière suisse est de faciliter l’évasion fiscale de riches étrangers. Les banques établies en Suisse gèrent quelque 2000 milliards de francs d’avoirs étrangers dont, selon les estimations, de 70 à 90% ne sont pas déclarés au fisc des pays d’origine.
Avec leur "Guide général sur l’évasion fiscale", la Déclaration de Berne et la Communauté de travail des organisations d’entraide montrent comment la Suisse protège l’évasion fiscale, qui souffre des conséquences de l’attitude de notre pays et pourquoi le secret bancaire ne joue qu’un rôle défensif en la matière.
Ce "guide" est accompagné d’une carte postale adressée au Conseil fédéral. L’image l’illustrant est due à l’artiste Ivar Breitenmoser et l’atelier Artgrafik. Elle reprend de manière ironique un motif de l’Expo 02. Cette reprise n’est pas due au hasard. Une Suisse innovatrice, ouverte au monde et tournée vers l’avenir, telle que présentée par l’Expo 02, n’est pas compatible avec une place financière qui a pour spécialité de priver d’autres pays de leurs revenus fiscaux.
La Déclaration de Berne et la Communauté de travail des organisations d’entraide demandent donc, avec la vingtaine d’organisations qui soutiennent cette campagne, que la Suisse cesse de faciliter l’évasion fiscale. La distinction entre évasion et fraude fiscale doit être abolie. Même en cas de simple soustraction fiscale, la Suisse doit accorder une entraide judiciaire et administrative aux pays tiers.

Retour à la page principale