Chemin de navigation

Retour à la page principale

L’esprit olympique doit régner dans les fabriques de vêtements de sport !

le 25 mars 2004

Lausanne, 25.03.2004 - Lancement de la campagne olympique de la Campagne Clean Clothes (CCC), de la Déclaration de Berne (DB) et de l’Union syndicale suisse (USS) Pour que l’esprit olympique imprègne aussi les fabriques de vêtements de sport, la Campagne Clean Clothes (CCC), la Déclaration de Berne (DB) et l’Union syndicale suisse (USS) sollicitent le soutien des clubs et associations sportives de Suisse et lancent un appel au CIO.

C’est aujourd’hui que la flamme des Jeux Olympiques d’été 2004 à Athènes sera allumée sur le site historique d’Olympie dans le Péloponnèse. L’esprit olympique sera ainsi très présent dans l’opinion publique ces prochains mois. “ Il devrait être évident que les articles de sport produits pour les Jeux le soient dans des conditions équitables, faute de quoi l’idéal olympique serait trahi ”, estime Jean-Claude Prince de l’USS. Malheureusement, ces principes éthiques universels ne s’appliquent pour l’instant pas aux salarié(e)s qui fabriquent les vêtements de sport. “ J’aimerais bien revendiquer de meilleures conditions de travail, mais nous ne croyons pas que nous puissions demander une amélioration de nos salaires, des prestations sociales et de notre statut juridique ”, explique Phan, 22 ans, travailleuse migrante de Thaïlande, dans un rapport qui vient de paraître.

Appel au Comité International Olympique (CIO)
Le non-respect de l’esprit olympique apparaît clairement dans le rapport “ Play Fair at the Olympics ”, publié par la Campagne Clean Clothes (CCC), par le réseau international de syndicats Global Unions et par Oxfam International. Les droits de millions de salarié(e)s ont été lésés pour pouvoir approvisionner les magasins en accessoires, en vêtements et en chaussures de sport dernier cri à temps pour les Jeux Olympiques d’Athènes. Les 205 entretiens réalisés depuis mai 2003 avec des travailleuses et des directeurs de l’industrie des vêtements de sport révèlent une réalité effrayante. “ Le secteur se caractérise par des salaires incroyablement bas et des horaires excessifs imposés par la contrainte. L’insalubrité, les agressions physiques et verbales sont le décor quotidien des fabriques et les droits syndicaux sont systématiquement bafoués ”, résume Stefan Indermühle de la Déclaration de Berne (DB). Puisque le Comité International Olympique (CIO) a jusqu’ici fermé ostensiblement les yeux sur ces pratiques, la CCC, la DB et l’USS lui lancent un appel public. Ces organisations invitent le CIO à exiger le respect des droits fondamentaux au travail et leur surveillance dans tous les contrats qu’il conclut avec des sponsors et des entreprises bénéficiaires de licences.

Les clubs et les associations signent l’Appel olympique suisse
La campagne se déroule dans 25 pays. En Suisse, elle s’adresse en premier lieu à des groupes sportifs en tous genres : associations, clubs et tout groupe menant des activités sportives sont ainsi invités à signer l’Appel olympique suisse afin de contribuer au respect de l’esprit olympique dans les fabriques de vêtement de sport. Les organisateurs espèrent que 100 groupes au moins se laisseront guider par la flamme olympique et signeront l’Appel.

Retour à la page principale