Chemin de navigation

Retour à la page principale

Neste Oil accepte de recevoir son Public Eye Award, mais s’entête à maintenir sa politique

le 13 avril 2011

Genève, le 13 avril 2011 - Devant les bureaux genevois de Neste Oil, des activistes déguisés en orang-outan ont remis cet après midi le Public Eye People’s Award 2011 à l’entreprise finlandaise. Elle reçoit ce «prix de la honte» car elle commercialise des agrocarburants à base d’huile de palme, dont la production entraîne toujours plus de déforestations en Indonésie et en Malaisie. Neste Oil a été choisi pour cette «distinction» par les internautes lors d’un vote en ligne qui a eu lieu en janvier dernier. Avec ses 17 385 votes elle laisse loin derrière ses concurrents, parmi lesquels le tristement célèbre BP.

Neste Oil est l’un des plus gros acheteur d’huile de palme au monde. Si la compagnie finlandaise se targue de produire des carburants durables, elle participe en réalité à l’explosion de la demande en huile de palme. La production de cette matière première a pour conséquence une déforestation scandaleuse en Indonésie et en Malaisie, mettant en péril les derniers sanctuaires des orang-outans et provoquant une importante augmentation des émissions de gaz à effet de serre. La semaine dernière, la politique prétendument durable de l’entreprise a une fois encore été remise en cause lorsque la Roundtable on Sustainable Palm Oil (RSPO) a posé un ultimatum à l’un des principaux fournisseur d’huile de la compagnie finlandaise, le groupe IOI, suite à des conflits de propriété de terrain et des actes de déforestations illégaux dans le cadre de ses activités à Sarawak, en Malaisie et à Kepatang, Indonésie. La RSPO a suspendu toutes les certifications pour l’huile produite par IOI.

Les Public Eye Awards, un projet commun de la Déclaration de Berne et de Greenpeace, permettent de jeter un regard critique à l’encontre du World Economic Forum (WEF) de Davos. Le Public Eye People’s Award a été décerné au nom des 17 000 internautes qui ont clairement pris position contre une politique d’entreprise basée sur la déforestation. Simo Honkanan, le Senior Vice President de Neste Oil, en charge de la durabilité a spécialement fait le déplacement à Genève pour recevoir ce «prix de la honte». Cela montre bien le prestige grandissant des Public Eye Awards. Tout comme cela démontre à quel point l’entreprise prend conscience des problèmes d’image entrainé par son irresponsabilité environnementale.

Retour à la page principale