Chemin de navigation

Retour à la page principale

OMC et accès aux médicaments: la Suisse pourrait freiner l'accès aux médicaments des pays pauvres

le 14 novembre 2002

14.11.2002 - Aujourd'hui 14 novembre 2002 a débuté à Sidney une mini-conférence ministérielle informelle, réunissant seulement 25 Etats de l'OMC, dont la Suisse. L'accès aux médicaments dans les pays en développement est un des principaux points discutés. La Coordination Suisse-OMC* critique la position très conservatrice de la Suisse en matière d'accès aux médicaments.

Il y a un an, lors de la Conférence de Doha, les Etats membres de l'OMC s'étaient engagés à trouver une solution rapide pour lever les restrictions à l'exportation de versions génériques de médicaments brevetés vers des pays sans capacité de production suffisante. Or, à l'approche de l'échéance de fin 2002, aucune solution n'est encore en vue.

La Coordination Suisse-OMC* s'inquiète de l'attitude de la Suisse. En effet lors des négociations précédant la réunion de Sidney, la Suisse a posé de nombreuses restrictions et conditions à l'exportation de versions génériques de médicaments brevetés vers des pays sans capacités de production, ce qui aurait pour effet de limiter sérieusement l'accès aux médicaments. Dans une prise de position envoyée le 13 novembre au Conseiller fédéral M. Pascal Couchepin, la Coordination Suisse critique point par point la position de la Suisse et demande à la Suisse de modifier sa position.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, un tiers de la population mondiale n'a pas accès aux médicaments essentiels. Le prix élevé des médicaments brevetés est un des principaux obstacles, comme le démontre l'exemple des médicaments pour le VIH/sida. Les règles actuelles de l'OMC restreignent l'exportation de médicaments génériques meilleur marché vers les pays sans capacités de production suffisantes.

Retour à la page principale