Chemin de navigation

Retour à la page principale

Protestation contre le rôle du Credit Suisse dans l'entrée en bourse de l'entreprise forestière malaise Samling

le 23 février 2007

Bâle, Berne et Zurich, le 23 février 2007 – Ce matin, trente amis du protecteur de la forêt de Malaisie Bruno Manser ont protesté devant le siège du Credit Suisse à Zurich en érigeant sur la Paradeplatz un arbre du souvenir, rappelant les animaux de la forêt tropicale et la montagne Batu Lawi près de laquelle le protecteur de l’environnement bâlois Bruno Manser a disparu en mai 2000.

La raison de cette manifestation était le début de la mise en vente des actions de la firme forestière malaise Samling que le Crédit suisse organise à la bourse de Hongkong. Les manifestants et les organisations qu’ils représentent reprochent à Samling de participer activement à la destruction de la forêt pluviale et aux violations des droits humains des peuples indigènes qui y vivent, notamment en Malaisie.

La manifestation était organisée par le Fonds Bruno-Manser, la Société pour les peuples menacés, la Déclaration de Berne et l’association allemande Rettet den Regenwald e.V.

A la fin de la manifestation, des représentants de ces organisations ont rencontré une délégation du Credit Suisse pour un entretien. A cette occasion, ils ont montré des images satellite et fait état de témoignages de personnes concernées par la destruction de leur cadre de vie afin de montrer les dégâts provoqués par les activités de l’entreprise Samling. Toutefois ces entretiens n’aboutirent à rien. Tobias Guldimann, Chief Risk Officer et membre du comité exécutif du Credit Suisse Group s’est exprimé ainsi à la fin des échanges de vue: «Credit Suisse maintient l’organisation de l’entrée en bourse de Samling».

Le Fonds Bruno-Manser, la Société pour les peuples menacés, la Déclaration de Berne et l’association allemand Rettet den Regenwald e.V. maintiennent néanmoins leur position. Ces organisations estiment que Credit Suisse doit se retirer de l’entrée en bourse du groupe malais Samling et rompre ses relations d’affaire avec cette société.

Retour à la page principale