Chemin de navigation

Retour à la page principale

Public Eye Awards 2008 : Avec Mélanie Winiger, Bastien Girod et Stress contre l'arrogance des entreprises

le 10 janvier 2008

Lausanne, 10.01.2008 - Lors de la journée d’inauguration du Forum économique mondial (WEF) de Davos le 23 janvier, la Déclaration de Berne et Pro Natura décerneront à nouveau leurs célèbres Public Eye Awards afin de dénoncer les entreprises aux comportements socialement et écologiquement irresponsables. Parmi les candidats au prix figurent entre autres Bayer, Dole et Glencore. Cette année, le jeune conseiller national Bastien Girod prononcera le discours principal, tandis que le «Positive Award» sera remis par le rappeur Stress. Cette contre-manifestation sera animée par l'actrice Mélanie Winiger.

La quatrième cérémonie des Awards sera marquée par la présence de deux éminents orateurs qui exploreront la thématique de la responsabilité des entreprises. Co-fondatrice d’Attac et écrivaine, Susan George esquissera les causes et les effets de la globalisation, alors que le politicien vert Bastien Girod formulera des propositions concrètes à l’attention du Parlement suisse. Le satiriste Patrick Frey et le rappeur bernois Greis apporteront une touche artistique à la programmation.

Des organisations non gouvernementales du monde entier ont à nouveau sélectionné 40 entreprises pour les Public Eye Awards. Les plus irresponsables d’entre elles sont regroupées dans la liste des nominés. Dans la catégorie «Global Award» se trouvent le groupe nucléaire étatique français Areva, la multinationale de chimie allemande Bayer CropScience, ainsi que la filiale philippine du producteur de fruits étatsunien Dole Foods. Pour le «Swiss Award», réservé aux entreprises siégeant en Suisse, sont retenus l’Union Pétrolière, l’entreprise zougoise de matières premières Glencore et le géant des matériaux de construction Holcim.

Care Naturkost, Soglio-Produkte et Hess Natur sont quant à eux nominés pour le «Positive Award», qui récompense des initiatives exemplaires. Stress remettra ce prix et annoncera également le lauréat pour le «People’s Award», décerné pour la première fois cette année. En votant sur www.publiceye.ch, les consommateurs critiques peuvent dès aujourd’hui désigner les entreprises qui méritent une place au sein du «Hall of Shame».

Pour Oliver Classen, de la Déclaration de Berne, « le vent a tourné. Les entreprises transnationales comme les 1000 membres du WEF doivent aujourd’hui assumer leur responsabilité sociale, faute de quoi ils perdront non seulement leur crédibilité, mais aussi des investisseurs, des collaborateurs et des clients». Sonja Ribi, de Pro Natura, déclare pour sa part que «le Public Eye s’adresse à un public avisé qui ne se laisse pas berner par les stratégies de communication trompeuses sur la responsabilité sociale, et qui exige des entreprises un comportement responsable à l’égard de l’être humain et de l’environnement».

Retour à la page principale