Chemin de navigation

Retour à la page principale

The Public Eye on Davos 2001 – Un cycle de conférences concurrentes au World Economic Forum

le 11 janvier 2001

Lausanne, 11.01.2001 - The Public Eye on Davos sera à nouveau à Davos cette année pour défier le World Economic Forum. Cette campagne internationale portée par huit organisations non-gouvernementales, dont la Déclaration de Berne et Pro Natura, organise, du 25 au 28 janvier, un cycle de conférences concurrentes au World Economic Forum.

Deux semaines avant l’ouverture du World Economic Forum, la Déclaration de Berne et Pro Natura présentent le programme de The Public Eye qui aura lieu à Davos durant le World Economic Forum. Plus de 20 voix alternatives du Sud et du Nord seront invitées à présenter leur analyse du processus de globalisation actuel et présenteront leurs revendications pour une politique économique et financière plus équitable et durable.
"Le World Economic Forum accroît l’influence des entreprises transnationales sur la politique internationale" déclare Jolanda Piniel, de la Déclaration de Berne. The Public Eye on Davos revendique des structures décisionnelles transparentes et démocratiques. Afin d'assurer le respect des droits de l'Homme et la protection de l'environnement, il est impératif que l'économie soit soumise à des conditions-cadre obligatoires au niveau international.
Miriam Behrens, de Pro Natura, revendique également des changements radicaux: "La croissance économique massive des 10 dernières années a engendré des problèmes écologiques d’une ampleur inégalée. Les accords internationaux en matière d’environnement sont progressivement vidés de leur substance au profit de la libéralisation des marchés".

Le World Economic Forum, club privé formé de 2000 entreprises multinationales, convie à sa réunion annuelle de Davos près de 3000 hommes d'affaires, personnalités politiques et hauts fonctionnaires internationaux. Des discussions d'intérêt public aux retombées planétaires sont ainsi tenues dans un cadre fermé, pour le plus grand profit des multinationales. Les principes de la démocratie et de la transparence, conditions-cadres de la protection des droits de l'Homme et de l'environnement, sont eux laissés de côté.The Public Eye on Davos est lancé par les organisations suivantes: Déclaration de Berne (Coordination), Asociación Latinoamericana de Organizaciones de Promoción, Focus on the Global South, Pro Natura et Friends of the Earth International, Genetic Resources Action International, Tebtebba Stiftung, World Development Movement et Réseau Women in Development Europe.

Retour à la page principale