Chemin de navigation

Retour à la page principale

«The Shoe Creator»: comment fabriquer des chaussures équitables?

Lausanne/Zurich, le 20 avril 2017

Acheter des chaussures éthiquement irréprochables relève de la gageure. C’est pourquoi Public Eye lance aujourd’hui le Shoe Creator, un outil en ligne permettant de créer la paire de ses rêves, en respectant les droits humains. Il met également en lumière les conditions de travail déplorables dans la production de nos chaussures, en décrivant la triste réalité dans les usines. En Chine, en Albanie et dans d’autres pays, les salaires de misère, les horaires insoutenables et les atteintes à la santé font partie du quotidien de millions d’ouvriers et d’ouvrières. Les entreprises actives dans ce secteur très opaque sont responsables des conséquences délétères d’un modèle d’affaires ayant fait des bottes et des baskets des biens de consommation jetables, au mépris de la planète et des personnes qui les fabriquent.

Les Suisses achètent en moyenne une nouvelle paire de chaussures tous les deux mois. La « mode éphémère » s’applique désormais aux souliers. Mais la plupart des consommateurs ne connaissent pas les conditions scandaleuses dans lesquelles ceux-ci sont produits, en Asie comme en Europe. Dans les tanneries et les fabriques, des millions de travailleurs et de travailleuses triment sans protection suffisante et sont en contact permanent avec des produits chimiques toxiques. Le constat est clair : qu’elles soient « Made in China » ou « Made in Italy », et quel que soit le prix auquel elles sont vendues, les chaussures que nous portons sont produites dans des conditions inacceptables.

Public Eye, qui publie aujourd’hui de nouvelles enquêtes, est allée à la rencontre des victimes de ce système lucratif, mais injuste. En Albanie, une ouvrière touche 150 francs par mois pour fabriquer des chaussures, soit moins d’un quart de la somme nécessaire pour subvenir à ses besoins de base et vivre dans la dignité. Les mauvaises conditions de travail sont également dénoncées dans la vidéo « Working for GEOX in the 21° century - The case of Serbia », publiée par la section italienne de la Campagne Clean Clothes. Intimidations, humiliations, heures supplémentaires excessives et violations du droit du travail marquent le quotidien du personnel de l’usine serbe de la célèbre marque Geox.

Avec le « Shoe Creator », qui propose aux internautes de créer les chaussures de leurs rêves à partir de quatre modèles et de nombreux accessoires, Public Eye entend dénoncer une industrie à côté de ses pompes et sensibiliser les jeunes. Au terme de ce concours, le design gagnant sera produit sur mesure pour son créateur ou sa créatrice. A son échelle, chacune et chacun peut agir au quotidien, en prenant soin de ses chaussures, en les faisant réparer et en posant des questions sur leur véritable origine afin que les fabricants comprennent enfin que l’équité est un critère important à ne plus négliger.

Plus d’informations ici ou auprès de :

Géraldine Viret, responsable communication, 021 620 03 05, geraldine.viret@publiceye.ch

 

 

Retour à la page principale