Chemin de navigation

Retour à la page principale

Triumph annonce son retrait de Birmanie

le 28 janvier 2002

28.01.2002 - L'entreprise de lingerie Triumph se désengage de Birmanie où les droits humains sont systématiquement et massivement violés. Triumph réagit ainsi aux demandes des milliers de personnes qui ont suivi les appels de la Campagne Clean Clothes.

Menée par Action de Carême, la Déclaration de Berne et Pain pour le Prochain, la Campagne Clean Clothes (Suisse), s'est jointe en janvier 2001 aux demandes de l'opposition Birmane pour exiger le retrait de Triumph de Birmanie. La Campagne Clean Clothes salue la décision de Triumph de délocaliser sa production birmane vers des pays qui s'engagent à respecter les droits des travailleuses et travailleurs. La Campagne Clean Clothes attend cependant de Triumph qu'elle assume sa responsabilité face aux employés birmans en mettant à leur disposition un plan social généreux.

La mobilisation massive de citoyennes et citoyens du monde entier a porté ses premiers fruits: aux cartes postales, courriers et autres témoignages d'indignation lancés depuis les dix pays d'Europe où la Campagne Clean Clothes est représentée, ont suivi la décision courageuse de l'équipe olympique de Norvège de renoncer au sponsoring de Triumph et la décision australienne d'interdire les importations en provenance de Birmanie. Cependant, si Triumph désire réellement se prémunir de nouveaux échecs, elle doit reconnaître sa responsabilité sociale et garantir le respect des droits humains à toutes les personnes qui confectionnent ses habits. La Campagne Clean Clothes demande à Triumph d'adopter un code de conduite complet sur le modèle du code Clean Clothes et d'accepter le principe d'un contrôle indépendant. Après avoir trouvé le bon chemin, Triumph devrait être prêt à s'engager dans cette seconde étape!

Retour à la page principale