Chemin de navigation

Retour à la page principale

Triumph International licencie 3660 personnes : vives manifestations devant les ambassades suisses de Bangkok et Manille

le 24 juillet 2009

Lausanne/Zurich, 24.07.2009 - Le fabricant suisse de sous-vêtements Triumph a récemment licencié 3660 employés en Thaïlande et aux Philippines, dont la plupart étaient affiliés à un syndicat. Après des semaines de protestation dans les usines, les syndicats manifestent aujourd’hui devant les ambassades suisses de Bangkok et Manille. La Campagne Clean Clothes (CCC) internationale et Unia dénoncent la politique de discrimination syndicale de l’entreprise.

Le 29 juin dernier, la filiale thaïlandaise de Triumph, Body Fashion Thailand, a annoncé le licenciement de plus de 2000 couturières. Plus tôt cette année, un des fournisseurs thaïlandais de Thai Triumph, Worldwell Garment Company, fermait ses portes, renvoyant ses 41 employés à la maison sans leur avoir payé leurs derniers salaires et les indemnités de licenciement prévues par la loi.

Aux Philippines, la fermeture, à la fin du mois d’août, de Triumph International (Philippines) Ltd. et Star Performance Inc. provoquera le licenciement de 1660 employés. Que ce soit aux Philippines ou en Thaïlande, la direction de Triumph n’a pas conduit de négociations, dans des délais raisonnables et de manière transparente, avec les syndicats, négociations qui sont pourtant garanties par les standards internationaux du travail.

Triumph invoque la récession pour justifier ces licenciements massifs. Pourtant, l’entreprise suisse a décidé de fermer en premier lieu les usines dans lesquelles les syndicats sont bien implantés. En 2008, une nouvelle usine a même été ouverte en Thaïlande, au sein de laquelle aucun syndicat n’est actif.
La CCC et le syndicat suisse Unia soutiennent les revendications de leurs partenaires en Thaïlande et aux Philippines. Ils demandent à Triumph International d’annuler ces licenciements, de mettre à disposition les informations complètes qui ont conduit à cette restructuration délibérée, de s’engager dans une négociation transparente avec les syndicats et de respecter les principales conventions de l’OIT ainsi que les recommandations de l’OCDE pour les entreprises multinationales.
Triumph International est connue pour son mépris des droits du travail. En 2002, la multinationale suisse a d’ailleurs été l’une des dernières entreprises à se retirer de Birmanie (Myanmar). Le gouvernement militaire birman a été accusé de répression politique grave et de violations massives des droits humains.

Pour plus d’informations

Christa Luginbühl, responsable de la campagne CCC en Suisse, tél. 044 277 70 19, ccc(at)evb.ch

La Campagne Clean Clothes (CCC) s’engage pour l’amélioration des conditions de travail dans l’industrie textile globalisée. Elle organise des campagnes dans 12 pays européens et travaille en réseau avec plus de 250 organisations dans le monde entier. En Suisse, la CCC est coordonnée par la Déclaration de Berne et portée par 19 ONG.

Retour à la page principale