Chemin de navigation

Retour

AGCS, tourisme et développement - une contradiction?

Dans le cadre des négociations actuelles de l’OMC, la Suisse demande aux pays en développement de continuer à ouvrir leurs marchés touristiques et d’abolir de nombreuses réglementations.

Afin que le tourisme bénéficie réellement aux populations pauvres, un certain nombre de mesures sont nécessaires, telles que des législations, des impôts, des taxes incitatives et des conditions d’investissement bénéficiant aux populations locales, ainsi que des régulations sur la protection de l’environnement.

Dans son papier de position « L’Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS) de l’OMC et la promotion d’un tourisme durable dans les pays en développement - une contradiction ? », la Déclaration de Berne démontre que les revendications pour un tourisme équitable entrent en contradiction avec les libéralisations et demandes de dérégulation promues dans le cadre des négociations de l’OMC :

Retour