Chemin de navigation

Retour

Etude de cas: le médicament anticancéreux Ixempra

La recherche réalisée par Edward Hammond et le TWN (Third World Network) lève le voile sur l’utilisation d’une bactérie découverte en Afrique australe pour développer des médicaments anticancéreux très prometteurs.

Plusieurs centaines de brevets ont déjà été déposés, notamment par Novartis. Mais personne ne sait si les utilisateurs de cette bactérie ont entrepris les démarches nécessaires afin de partager les avantages avec les pays d’origine.

Le cas étudié démontre la complexité de la mise en œuvre du Protocole de Nagoya.

Retour