Chemin de navigation

Retour

Lettre à Moritz Leuenberger contre les plantes «Terminator»

La Suisse doit se prononcer contre les plantes «Terminator»

Monsieur le Président de la Confédération,

La technologie dite «Terminator» sera à l’ordre du jour de la 8e Conférence des parties de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB) qui se tiendra du 20 au 31 mars à Curitiba, au Brésil, conférence à laquelle la Suisse participera. Le danger existe qu'on affaiblisse, voire, dans le pire des cas, qu'on mette un terme à l'actuel moratoire de facto. Le nom de «technologie Terminator» recouvre différentes modifications génétiques qui forcent les plantes à engendrer des semences stériles.

Les organisations cosignataires s'opposent à la technologie Terminator pour plusieurs raisons:

  • La technologie Terminator porte atteinte à la souveraineté alimentaire à l’échelle mondiale. Afin de garantir celle-ci, le libre accès aux semences des paysans et des obtenteurs doit rester garanti à long terme.
  • La technologie Terminator porte atteinte au droit traditionnel des paysannes et paysans de replanter les semences issues de leur récolte.
  • La technologie Terminator accélérera davantage la concentration du secteur des semences et, par conséquent, réduira la biodiversité dans l’agriculture.
  • Produire à l’aide de la technologie Terminator des semences stériles en connaissance de cause est mondialement perçu comme immoral et comme l’expression de relations largement perturbées de l'homme avec la nature.

Pour ces raisons, nous vous prions instamment,

  • de vous engager pour la condamnation de la technologie Terminator,
  • de soutenir fermement le maintien et le renforcement du moratoire de facto sur l’usage commercial et la dissémination de la technologie Terminator et
  • de contribuer à l'interdiction mondiale et sans limitation dans le temps de la technologie Terminator dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique.

Puisque le peuple suisse s’est prononcé il y a quelques mois pour un moratoire général sur l'utilisation de plantes génétiquement modifiées dans l'agriculture, un engagement de la Suisse pour un moratoire des plantes Terminator dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique est certainement dans l’esprit du souverain. Nous demandons que cette volonté du peuple soit aussi intégrée dans la position suisse lors des négociations de la Convention sur la diversité biologique.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la Confédération, à l'assurance
de notre haute considération.

Tina Goethe, Swissaid
François Meienberg, Déclaration de Berne

La lettre est soutenue par les 20 organisations suivantes:
Union suisse des paysans, Kleinbauern-Vereinigung (VkmB), IP suisse, Uniterre, Bio Suisse, Schweizer Bergheimat, Bioforum Schweiz, WWF, Greenpeace Suisse, Pro Natura, Schweizerische Arbeitsgruppe Gentechnologie SAG, Protection Suisse des Animaux PSA, StopOGM, Médecins en faveur de l'environnement, Fédération Romande des Consommateurs FRC, Alliance Sud - Communauté de travail Swissaid-Action de Carême-Pain Pour le Prochain-Helvetas-Caritas-EPER, Pain Pour le Prochain, Action de Carême, Swissaid, Déclaration de Berne

Retour