Chemin de navigation

Retour

Novartis et les sans-abri de Grudziadz

Pour des raisons stratégiques et par souci de rentabilité, les sociétés pharmaceutiques délocalisent de plus en plus les tests de médicaments dans des pays en développement et, surtout, émergents. Cette délocalisation massive dans des régions où l’accès aux soins n’est pas garanti et où la réglementation est moins stricte pose de graves problèmes éthiques. En Europe aussi, des personnes vulnérables sont utilisées pour des essais cliniques. Reportage de Public Eye (anciennement Déclaration de Berne) en Pologne où des sans-abri ont servi de cobayes à Novartis, à leur insu.

Reportage paru en juin 2016 dans notre revue "Solidaire" (aujourd'hui Public Eye - Le Magazine)

En devenant membre de Public Eye, vous recevrez cinq fois par an notre magazine qui présente nos dernières enquêtes, des dossiers exclusifs et des éclairages sur des thèmes d’actualité. 

Plus d'information sur la décolalisation des tests de médicaments et les recherches de Public Eye en Ukraine, en Russie, en Argentine, en Inde et en Egypte dans notre dossier sur les essais cliniques.

Retour