Chemin de navigation

Retour

Plus d'un million de signatures: Benetton accepte enfin d'indemniser les victimes du Rana Plaza

Le 24 avril 2015 sera le deuxième anniversaire de l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh. En 2013, 1138 personnes ont perdu la vie et plus de 2000 autres ont été blessées suite à cette tragédie. Depuis, de nombreuses entreprises ont, au moins en partie, assumé leur responsabilité en participant au fonds d'indemnisation des victimes. Benetton est la dernière grande entreprise textile à enfin y consentir, sous la pression de l'opinion publique.

(c) United with the victims of Benetton

Le 24 avril 2015, nous commémorerons le deuxième anniversaire de la tragédie du Rana Plaza. En 2013, 1138 personnes ont perdu la vie et plus de 2000 autres ont été blessées dans l'effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs ateliers textiles près de Dacca, la capitale du Bangladesh. Depuis, de nombreuses entreprises ont assumé (au moins en partie) leur responsabilité en participant au fonds d'indemnisation des victimes, mis en œuvre dans le cadre du «Rana Plaza Arrangement». Bien qu'elle ait reconnu qu'elle se fournissait auprès des ateliers du Rana Plaza avant la tragédie, Benetton n'avait pas choisi cette voie. Après avoir d’abord annoncé qu'elle contribuerait au fonds d'indemnisation, elle s'était retirée des négociations quelques semaines plus tard.

Sous la pression de l'opinion publique, Benetton a enfin annoncé le 20 février 2015 qu'elle participerait au fonds officiel d’indemnisation. Elle est la dernière grande entreprise textile qui refusait d'assumer ses responsabilités, bien que ses relations d’affaires avec les ateliers du Rana Plaza aient été prouvées. La Campagne Clean Clothes (CCC) et Avaaz avaient récemment lancé une nouvelle pétition, en vue de la Fashion week de Milan, le rendez-vous incontournable de la mode à la fin février. En très peu de temps, plus d'un million de signatures ont été rassemblées!

La Campagne Clean Clothes salue la décision de Benetton. Toutefois, la situation des victimes demeure préoccupante: peut-on espérer que toutes les victimes seront indemnisées de manière juste et suffisante avant le second anniversaire de l'effondrement du Rana Plaza en avril 2015? Si Benetton a annoncé publiquement sa contribution, elle n'a pas indiqué de montant, ni à quel moment celle-ci serait versée. Selon la firme italienne, ces points font encore l'objet de discussions internes pour l'instant. Sachant que le fonds d’indemnisation existe depuis plus d’une année et que le montant dû par Benetton est estimé de longue date à 5 millions de dollars américains, il n'est pas justifiable de retarder encore le versement des indemnités.

D'autres entreprises ont déjà effectué un versement, mais les sommes demeurent trop faibles. C'est le cas de Walmart, Children's Place, Mango, Robe di Kappa et Inditex (Zara). Les montants dus par les firmes sont calculés en fonction de l'importance des relations d'affaires avec le Rana Plaza, du volume d'affaires de l'entreprise au Bangladesh, ainsi que du bénéfice réalisé. Outre les entreprises textiles, le gouvernement et l'organisation patronale de l'industrie textile bangladaise doivent aussi revoir à la hausse leur contribution. Le montant total est estimé à 30 millions de dollars. Aujourd'hui, 9 millions de dollars manquent encore au fonds pour indemniser les victimes de manière juste et suffisante.

Si le fonds d'indemnisation des victimes était complété avant le second anniversaire du drame, il s'agirait d'un fait historique. Pour la première fois, toutes les victimes d'un accident industriel seraient indemnisées pour leur perte de gain et leurs frais médicaux, conformément aux normes de l'OIT. La Campagne Clean Clothes demande à l'ensemble des parties d'agir vite et d'aller jusqu'au bout, afin que ce but ambitieux puisse être atteint.

En savoir plus:

Retour