Chemin de navigation

Retour

Quand la droite populiste s’essaie à la critique de la mondialisation

La critique des dérives de la mondialisation a longtemps été l’apanage de la société civile de gauche. Depuis l’élection de Donald Trump, la mondialisation est désormais critiquée à l’aile droite de l’échiquier politique – et pas seulement aux États-Unis. En Europe aussi, une large majorité de l’électorat de la droite populiste se sent menacée par la mondialisation. Assiste-t-on à l’avènement d’une alliance contre nature, où « les extrêmes se touchent » ?

Auteur: Andreas Missbach

Cet article a été publié dans Public Eye - Le magazine n°6 (juin 2017).

En tant que membre de Public Eye, vous recevez cinq fois par an notre magazine qui présente nos dernières enquêtes, des dossiers exclusifs et des éclairages sur des thèmes d’actualité. Chaque numéro peut être commandé gratuitement via le shop en ligne.

Retour