Chemin de navigation

Retour

Médicaments: des prix de malades

L’accès aux médicaments n’est plus un problème qui touche uniquement les pays en développement. L’explosion des prix des médicaments, notamment des anticancéreux, met en péril le principe de la couverture universelle des soins : en Suisse aussi, des malades doivent se battre pour obtenir le remboursement des traitements hors de prix dont elles ont besoin. Apprenez-en plus dans ce numéro spécial du magazine de Public Eye, tout juste sorti de presse.

Public Eye - Le magazine n°12 - juin 2018: «Médicaments: des prix de malades»

A l’origine de la spirale infernale des prix : les brevets sur les médicaments. Grâce à leur position de monopole, les entreprises pharmaceutiques peuvent fixer les prix des médicaments comme bon leur semble ou presque. En émettant une licence obligatoire, le Conseil fédéral peut autoriser la vente de génériques moins chers et ainsi garantir l’accès aux médicaments vitaux. Pourtant, il s’obstine à défendre les intérêts des géants de la pharma et fait pression sur les pays qui souhaitent utiliser cet instrument légal et légitime.

Découvrez dans cette série d'articles comment les pharmas protègent leurs profits à tout prix, en bénéficiant parfois du soutien des autorités politiques, et comment la société civile se défend : 

  • Pharma, profit & politique 1/5 : Afrique du Sud
  • Pharma, profit & politique 2/5 : Inde
  • Pharma, profit & politique 3/5 : Ecosse
  • Pharma, profit & politique 4/5 : Suisse
  • Pharma, profit & politique 5/5 : Colombie

 

Ces cinq articles ont été publiés dans le magazine de Public Eye de juin 2018 :

Le numéro spécial « Médicaments : des prix de malades » peut être commandé gratuitement dans notre shop en ligne.

Commandez un abonnement à l'essai pour recevoir gratuitement les trois prochains numéros de notre magazine, qui présente nos dernières enquêtes, des dossiers exclusifs et des éclairages sur des thèmes d’actualité.

Retour