Pour des multinationales responsables: oui le 29 novembre

© Mark Henley/Panos Pictures

Soutenir l'initiative Engagez-vous avec nous!

© Mark Henley/Panos Pictures

Ensemble, nous pouvons gagner la votation: soutenez l’initiative en accrochant un drapeau à votre fenêtre, en écrivant des cartes postales à vos connaissances, en parlant de l’initiative autour de vous ou en rejoignant notre équipe de bénévoles.

Des affaires emblématiques Pourquoi l’initiative est nécessaire

Conditions de travail inhumaines dans les usines textiles, travail abusif d’enfants dans les plantations de cacao, pollution causée par l’exploitation minière: les violations des droits humains et les atteintes à l’environnement commises par des multinationales domiciliées en Suisse défraient régulièrement la chronique. L’initiative pour des multinationales responsables veut mettre un terme à ces abus.

Oui le 29 novembre Ce que demande l’initiative

L'initiative pour des multinationales responsables vise une évidence: les sociétés suisses doivent être tenues de respecter les droits humains et l'environnement, aussi à l’étranger.

Plus d'informations

  • L’initiative vise une évidence

    Les violations des droits humains et les atteintes à l’environnement commises par des multinationales domiciliées en Suisse défraient régulièrement la chronique: Glencore pollue des rivières en Colombie et l’air en Zambie, le géant bâlois Syngenta vend des pesticides qui sont depuis longtemps interdits en Suisse en raison de leur extrême toxicité, des raffineries suisses s’approvisionnent en or dans des mines où des enfants sont exploités. Ce que vise l'initiative pour des multinationales responsables est une évidence: quand des sociétés profitent du travail d’enfants ou polluent l’environnement, elles doivent rendre des comptes.

  • Ne plus fermer les yeux

    Les personnes qui prennent des décisions, à la tête des multinationales, connaissant très bien leur secteur d’activités et savent exactement où sont les risques pour les droits humains et l’environnement. Mais la recherche de profit à court terme l’emporte souvent sur la protection des populations et de la nature. Avec l’initiative, les dirigeants d’une société ne pourront plus faire semblant de ne pas savoir.

  • Rendre des comptes pour les dommages causés

    Pour que les multinationales sans scrupule changent de pratiques, les violations des droits humains et des normes environnementales doivent avoir des conséquences pour elles. Avec l’initiative, les multinationales devront à l’avenir répondre des dommages qu’elles ont causés.

  • Une solution appliquée avec discernement

    La responsabilité d’une multinationale est limitée aux entreprises qu’elle contrôle. Les sociétés qui agissent déjà de manière responsable n’ont rien à craindre. De nombreux pays ont déjà adopté des lois similaires, par exemple contre le travail abusif des enfants ou le négoce de minerais issus de zones à risque ou en conflit.

  • L’irresponsabilité ne doit pas être un avantage concurrentiel

    La plupart des sociétés respectent les règles. Cependant, certaines multinationales sans scrupule bafouent les droits humains et ignorent les normes environnementales. Cette irresponsabilité leur confère un avantage concurrentiel. Avec l’initiative, les firmes qui assument déjà leurs responsabilités ne seront plus désavantagées face à des concurrents aux pratiques douteuses.

En savoir plus