Chemin de navigation

Le pélargonium du Cap (pelargonium sidoides) est employé depuis la nuit des temps par des communautés indigènes d'Afrique du Sud pour soigner la bronchite et d'autres maladies.

L'entreprise allemande Dr. Willmar Schwabe, qui réalise déjà d'importants profits avec son produit phare UMCKALOABO® à base de pélargonium du Cap, a déposé plusieurs brevets sur l'utilisation médicale de cette espèce de géraniums. En collaboration avec ses partenaires sud-africains, Public Eye a fait recours en 2008 et 2009 contre quatre brevets auprès de l'Office européen des brevets.

En mai 2010, Schwabe a retiré cinq brevets suite aux recours déposés par Public Eye (anciennement Déclaration de Berne). Une victoire d'étape dans la lutte contre la biopiraterie!

Nous considérons que ces brevets sont une appropriation illégitime et illégale du savoir traditionnel et des ressources génétiques, en contradiction flagrante avec la Convention sur la diversité biologique.

Interview de François Meienberg, DB/Public Eye (RSR, On en parle, 09.02.2010)             

 

Pour en savoir plus

Lutte contre les brevets sur le Pélargonium (factsheet, 18.01.2010) (PDF, 1.2 MB)

Un géranium contre la toux (document en allemand, 07.05.2008) (PDF, 207 KB)

Communiqué de presse en allemand pour le recours contre les brevets (Munich, 07.05.2008) (PDF, 203 KB)

Recours officiel contre le brevet EP 1 429 795 (en allemand, 07.05.2008) (PDF, 62 KB)

“Knowledge not for sale: Umckaloabo and the Pelargonium patent challenges” (African Center for Biosafety, en anglais, 07.05.2008) (PDF, 443 KB)