Chemin de navigation

Solution: une agriculture durable sans usage intensif de pesticides

Une agriculture durable et écologique, sans organismes génétiquement modifiés et sans usage intensif de pesticides peut couvrir les besoins alimentaires de la population mondiale croissante. De nombreuses études scientifiques parviennent à cette conclusion, contrairement à ce que continuent de prétendre avec acharnement les multinationales agroalimentaires.

Plus des deux tiers de la population mondiale qui souffre de la faim est constituée de petits paysans issus des pays en développement. Des méthodes de culture biologiques adéquates leur permettraient d’augmenter considérablement leur rendement et de renforcer la souveraineté alimentaire de ces régions, sans recourir à des pesticides et des engrais hors de prix, ni dépendre de semences brevetées. En comparaison à l’agriculture industrielle, la production biologique demande beaucoup de main-d’œuvre. Les emplois ainsi créés peuvent contribuer à lutter contre la pauvreté de la population rurale.

Du bio pour résoudre les problèmes environnementaux

En parallèle, l’agriculture biologique représente une solution aux problèmes environnementaux provoqués par l’agriculture industrielle, qui dépend de produits chimiques et du pétrole.

Le mode de culture biologique:

  • nécessite moins d’énergie et d’eau,
  • émet moins de gaz à effet de serre,
  • augmente la fertilité naturelle des sols,
  • lutte contre l’appauvrissement de la biodiversité,
  • ne contamine pas les sols et les eaux avec des produits chimiques.

Outre le renoncement aux produits chimiques et au génie génétique, des normes internationales règlent la production biologique (compostage des déchets organiques, alternance des cultures notamment). Les différences par rapport à l’agriculture industrielle sont fondamentales. La certification «agriculture biologique» les rend visibles et vérifiables pour les consommateurs et les consommatrices.

Source: Rodale Institute 2011 Etude menée aux USA sur 30 ans: comparaison entre agricultures biologique et industrielle.