Chemin de navigation

Notre ouvrage de référence Swiss Trading SA – la Suisse, le négoce et la malédiction des matières premières a lancé le débat sur le secteur des matières premières. L’attention des médias et des milieux politiques a été attisée par de nouveaux scandales et a suscité des pressions publiques qui ont jeté les bases des premiers progrès enregistrés sur le plan politique.

Forts de ce premier succès, nous continuons notre travail d'enquête afin de dénoncer des exemples de cas concrets révélateurs des mauvaises pratiques du secteur. Selon les cas, nous collaborons avec des experts locaux ou menons nous-mêmes des recherches sur place.

Les résultats de notre travail d'enquête donnent lieu à des publications de Public Eye et à des comptes rendus dans les médias. Ils alimentent aussi directement notre travail politique. En parallèle, nous suivons les évolutions et les réglementations dans le secteur des matières premières au niveau international.

Ce mélange entre analyse de cas particuliers et connaissance accrue des évolutions au niveau international nous permet de formuler des propositions pertinentes et constructives pour la politique nationale.

  • En créant en 2014 une autorité fictive de surveillance des marchés de matières premières (ROHMA), Public Eye a imaginé pour la première fois, et de façon précise, à quoi la régulation de ce secteur pourrait ressembler. Autorité indépendante, la ROHMA aurait pour mandat de réguler et surveiller les activités des sociétés de négoce, des sociétés extractives, des importateurs et des raffineries d’or afin de minimiser la malédiction des ressources et d’aider les pays riches en ressources naturelles à mobiliser celles-ci pour lutter contre la pauvreté.
  • Récemment, Public Eye a lancé l’initiative pour des multinationales responsables, aux côtés de plus de 60 organisations suisses. Cette initiative prévoit l’introduction dans la loi d’un devoir de diligence des entreprises. Celui-ci obligerait les sociétés à vérifier si leurs activités à l’étranger conduisent à des violations des droits humains ou des standards environnementaux, à prendre des mesures pour y remédier et à rendre des comptes.

Engagez-vous à nos côtés pour une place économique suisse plus transparente et plus responsable: devenez membre de Public Eye ou soutenez notre travail par un don.
Merci de votre soutien!