Les stigmates du Rana Plaza

Le drame du Rana Plaza, du nom de cet immeuble insalubre qui s’est effondré le 24 avril 2013 dans la banlieue de Dhaka au Bangladesh, demeure la pire tragédie jamais survenue dans l’industrie textile : 1138 personnes ont perdu la vie et plus de 2000 ont été blessées ou mutilées. Que s’est-il passé depuis ? Le temps a-t-il permis de combler les stigmates de ce drame ? Les mesures attendues pour éviter qu’une telle tragédie ne se reproduise ont-elles été mises en œuvre ? Avec différents experts de notre réseau international, nous faisons le bilan de la situation, cinq ans après le drame.

A lire également dans ce numéro (28 pages):

  • Les « aventures » de Gunvor, volume 2. Après le Congo, la justice s’intéresse à nouveau au négociant genevois pour l’obtention suspecte d’un contrat pétrolier en Côte d’Ivoire.
  • L’île de rêve empoisonnée : quand un géant suisse de l’agrochimie met en danger la population à Hawaï et empoisonne le débat à Genève.
  • Jubilé : pour fêter ses 50 ans, Public Eye soutient le journalisme d’investigation. Découvrez les deux enquêtes exclusives que nous voulons rendre possibles par le biais d’une campagne de financement participatif.