Photos pour les médias

Les photos sont à la disposition des médias sous réserve des droits de l’auteur du cliché. Les clichés les plus récents peuvent être téléchargés ici en qualité d’impression. Pour toute demande, merci de nous écrire à contact@publiceye.ch ou de nous appeler au +41 (0)21 620 03 03.

Vous trouverez nos vidéos sur notre compte YouTube. Nous vous transmettons volontiers davantage de matériel vidéo sur demande.

Le scandale de Yavatmal

Governement Medical College & Hospital, Yavatmal. Dans le seul district de Yavatmal, environ 800 agriculteurs ont été d’intoxiqués entre juillet et octobre 2017. Plus de vingt d’entre eux en sont morts. © Atul Loke / Panos Pictures

Governement Medical College & Hospital, Yavatmal. Dans le seul district de Yavatmal, environ 800 agriculteurs ont été d’intoxiqués entre juillet et octobre 2017. Plus de vingt d’entre eux en sont morts.

Le mari de Geeta Sonule est mort d’intoxication après avoir épandu des pesticides dans un champ de coton. © Atul Loke / Panos Pictures

Le mari de Geeta Sonule est mort d’intoxication après avoir épandu des pesticides dans un champ de coton.

Depuis la mort de leur père, la jeune Puga Sonule, 16 ans, et son frère Saurabh, de trois ans son aîné, travaillent aussi dans les champs. © Atul Loke / Panos Pictures

Depuis la mort de leur père, la jeune Puga Sonule, 16 ans, et son frère Saurabh, de trois ans son aîné, travaillent aussi dans les champs.

Empoisonné l’année dernière lors de l’épandage d’un mélange de pesticides, Haribhau Kumbhekar n’est « plus le même », constate avec amertume sa fille Annapurna. © Atul Loke / Panos Pictures

Empoisonné l’année dernière lors de l’épandage d’un mélange de pesticides, Haribhau Kumbhekar n’est «plus le même», constate avec amertume sa fille Annapurna.

Hiroman Soyam a dû être hospitalisé après avoir pulvérisé un champ de coton avec du Polo, un pesticide de Syngenta. « Il a gâché sa vie dans les champs de coton », constate sa femme, Archana. © Atul Loke / Panos Pictures

Hiroman Soyam a dû être hospitalisé après avoir pulvérisé un champ de coton avec du Polo, un pesticide de Syngenta. « Il a gâché sa vie dans les champs de coton », constate sa femme, Archana.

Comme Purushottam Khadse, des centaines d’agriculteurs ont temporairement perdu la vue après avoir été intoxiqués. © Atul Loke / Panos Pictures

Comme Purushottam Khadse, des centaines d’agriculteurs ont temporairement perdu la vue après avoir été intoxiqués.

Purushottam Khadse a encore un sachet de Polo de Syngenta, mais il est catégorique : « Je ne l’utiliserai plus jamais. » © Atul Loke / Panos Pictures

Purushottam Khadse a encore un sachet de Polo de Syngenta, mais il est catégorique : « Je ne l’utiliserai plus jamais. »

ne fois vides, les bidons de pesticides usagés sont réutilisés : pour transporter de l’eau potable comme pour aller aux toilettes. © Atul Loke / Panos Pictures

Une fois vides, les bidons de pesticides usagés sont réutilisés: pour transporter de l’eau potable comme pour aller aux toilettes.

La déesse indienne de la fortune Lakshmi veille sur les pesticides de Syngenta. © Atul Loke / Panos Pictures

La déesse indienne de la fortune Lakshmi veille sur les pesticides de Syngenta.

Un consentement du bout des doigts : au magasin, les agriculteurs attestent avoir été informés des dangers des pesticides. En réalité, ils n’ont guère conscience des risques que présentent les produits. © Atul Loke / Panos Pictures

Un consentement du bout des doigts: au magasin, les agriculteurs attestent avoir été informés des dangers des pesticides. En réalité, ils n’ont guère conscience des risques que présentent les produits.

Pour Sumesh Kanande, porter un tel accoutrement par 40 degrés est tout simplement impensable. © Atul Loke / Panos Pictures

Pour Sumesh Kanande, porter un tel accoutrement par 40 degrés est tout simplement impensable.

Épandage de pesticides extrêmement toxiques à pieds nus. Pour Akash, « porter des chaussures, ça ne va pas ». © Atul Loke / Panos Pictures

Épandage de pesticides extrêmement toxiques à pieds nus. Pour Akash, «porter des chaussures, ça ne va pas».

Des sacs d’engrais dans la chambre à coucher : une mauvaise récolte peut avoir des conséquences catastrophiques pour les agriculteurs. © Atul Loke / Panos Pictures

Des sacs d’engrais dans la chambre à coucher: une mauvaise récolte peut avoir des conséquences catastrophiques pour les agriculteurs.

Autres photos de presse

33'103 Personen fordern den Bundesrat dazu auf, sich gegen horrende Medikamentenpreise einzusetzen. Übergabe der Unterschriften in Bern. © Sébastien Gerber
Entwicklungen der gesetzlichen Rahmenbedingungen bestärken die Guaraní in ihren Forderungen. © Luis Vera

Stévia: les Guaranis exigent le respect de leurs droits

Photos haute résolution avec descriptions (ZIP, 48 MB)

Ghana, Tankstelle bei Kintampo © Fabian Biasio

Dirty Diesel: Photos de l'historique et de la remise de la pétition (7 nov. 2016 à Genève)

Photos haute résolution avec descriptions (ZIP, 104 MB)

© Pep Bonet - Noor - Keystone

Dans les mines artisanales du Burkina Faso

Photos haute résolution (ZIP, 37 MB)

© Martin Bichsel Fotografie

Conférence de presse du 01.09.2014: régulation du secteur des matières premières - une proposition visionnaire

Photos (ZIP, 1 MB)

Suivez notre travail Tous nos communiqués de presse par e-mail