Prix d'investigation: tabac suisse et cimetières de bateaux

Les cigarettes suisses font un tabac en Afrique / Où les bateaux se cachent pour mourir

Pour fêter son 50e anniversaire, Public Eye a créé un «prix d’investigation» afin de rendre possibles des enquêtes sur les pratiques de sociétés suisses dans les pays pauvres. Notre prestigieux jury a sélectionné deux projets d'enquête, dont les résultats sont dévoilés dans ce magazine.

Les cigarettes suisses font un tabac en Afrique

Chaque année, la Suisse exporte plus de cigarettes que du chocolat. Des tests exclusifs montrent que l'industrie du tabac applique un double standard: les cigarettes vendues en Afrique sont plus toxiques que celles fumées en Europe. Une enquête de la journaliste indépendante Marie Maurisse.

Où les bateaux se cachent pour mourir

Une fois arrivés en fin de vie, les navires de haute mer sont considérés comme des déchets toxiques. Alors qu'il existe des solutions propres et sûres - mais plus complexes et chères - pour les recycler, nombre d'entre eux sont démantelés sur des plages d'Asie du Sud, dans des conditions dramatiques pour les travailleurs et l'environnement. Nicola Mulinaris, de l’ONG Shipbreaking Platform, et Gie Goris, de MO* Magazine (Belgique) ont enquêté sur le rôle des sociétés suisses dans le démantèlement sauvage des bateaux.