Pour une Suisse solidaire dans la lutte contre la pandémie

Nous demandons au Conseil fédéral de s'engager pour l'accès universel aux traitements et vaccins contre le Covid-19 et de pousser les pharmas à œuvrer en ce sens.

La santé est notre bien le plus précieux et un droit humain. L’accès aux médicaments et aux vaccins doit être garanti en tout temps et partout, en particulier lors d’une crise sanitaire mondiale comme celle due au coronavirus. Or c’est loin d’être le cas. De très nombreux pays n’ont toujours pas accès aux vaccins, traitements et tests diagnostiques.

Les problèmes mondiaux ne peuvent être résolus qu’au moyen d’une collaboration internationale.

Nous ne serons en sécurité que lorsque l’ensemble de la population le sera. Pourtant, la Suisse refuse de s’engager pour le partage des connaissances nécessaire à la lutte contre le Covid-19 avec les autres pays. Ce nationalisme vaccinal met en danger les vies de millions de personnes à travers le monde, y compris en Suisse.

Le Conseil fédéral doit faire passer le droit à la santé avant les intérêts de l’industrie pharmaceutique et immédiatement s’engager pour une lutte solidaire contre la pandémie:

  1. en soutenant la dérogation temporaire à la propriété intellectuelle (TRIPS Waiver) pour les traitements, tests et vaccins contre le Covid-19;
  2. en adhérant au programme de partage des connaissances de l’OMS appelé C-TAP (Covid-19 Technology Access Pool) et en incitant les entreprises pharmaceutiques domiciliées en Suisse à y adhérer;
  3. en rendant public les contrats passés avec les fabricants pour l’achat des vaccins.