Notre revendication – Un salaire vital pour tous!

© Fernando Moleres/Panos

Revendications aux entreprises textiles

  • S’engager publiquement à payer un salaire vital et établir un référentiel ainsi qu’un plan de mise en œuvre.
  • Garantir que tous les travailleurs et travailleuses sur l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement au niveau mondial reçoivent un salaire (net, sans heures supplémentaires ou bonus) leur permettant de vivre. En Asie, les salaires doivent au minimum correspondre aux montants déterminés par l’Asia Floor Wage Alliance. En Europe de l’Est et en Turquie, les entreprises doivent prendre une première mesure immédiate en s’assurant qu’ils atteignent au moins 60 % du salaire national moyen. Dans un deuxième temps, il s’agira d’augmenter les salaires de base nets pour qu’ils correspondent à un salaire vital.
  • Adapter les pratiques d’achat afin de permettre le paiement d’un salaire vital.
  • Reconnaître et promouvoir les libertés syndicales et exiger le respect de celles-ci sur l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement.
  • Collaborer avec d’autres entreprises, des syndicats, des ONG et des initiatives multipartites à la mise en œuvre d’un salaire vital.
© Ankur Ahuja

Revendications aux gouvernements

  • Augmenter le salaire minimum légal à un niveau permettant aux travailleurs et travailleuses de vivre. En Asie, le salaire minimum légal doit au moins correspondre aux montants déterminés par l’Asia Floor Wage Alliance.  En Europe de l’Est et en Turquie, les gouvernements doivent prendre une première mesure immédiate en s’assurant qu’il atteigne au moins 60 % du salaire national moyen. Dans un deuxième temps, il s’agira d’augmenter le salaire minimum légal pour qu’il corresponde à un salaire vital.
  • Les gouvernements des pays dans lesquels les entreprises sont domiciliées doivent s’assurer que celles-ci assument leurs responsabilités sur l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement, qu’elles respectent les législations locales ainsi que les droits humains et les droits du travail, et qu’elles s’engagent pour la mise en œuvre du salaire vital.
  • Les gouvernements des pays dans lesquels les vêtements et chaussures sont produits doivent garantir le respect des législations locales du travail et des droits humains (grâce à une législation sévère, des contrôles conséquents et des sanctions en cas de violations).