Table ronde: les pesticides, une bombe à retardement

Durant plusieurs mois, Public Eye a enquêté sur le commerce opaque et très lucratif des pesticides extrêmement dangereux. Notre enquête révèle l’ampleur de ce marché et le rôle central du géant bâlois Syngenta. Le 18 mai, nous parlerons des conséquences désastreuses de ces produits avec Baskut Tuncak, Rapporteur spécial des Nations unies sur les substances toxiques et les droits humains.
© Miguel Bueno

En marge de son assemblée générale, Public Eye a le plaisir de vous inviter à un événement inédit: le 18 mai à l’Université de Fribourg, nous accueillerons Baskut Tuncak, Rapporteur spécial des Nations unies sur les substances toxiques et les droits humains, pour une table ronde sur les pesticides «extrêmement dangereux».

Programme:

  • Intervention de Carla Hoinkes, experte en agriculture et biodiversité, Public Eye: les principaux résultats de notre enquête sur les pesticides extrêmement dangereux.
  • Intervention de Baskut Tuncak, Rapporteur spécial des Nations unies sur les substances toxiques et les droits humains: son travail, l’impact des pesticides, les défis actuels et les mesures à prendre, la responsabilité de pays comme la Suisse.
  • Table ronde: les pesticides, une bombe à retardement. Discussion entreBaskut Tuncak, Rapporteur spécial des Nations unies, et les auteurs du rapport de Public Eye sur les affaires toxiques de Syngenta au Brésil, Carla Hoinkes et Laurent Gaberell. Modération: Géraldine Viret, porte-parole de Public Eye.

Rendez-vous

Le samedi 18 mai 2019, de 13h45 à 15h30, à l'université de Fribourg, boulevard de Pérolles 90, bâtiment 22, auditoire Joseph Deiss

L’événement est public, l’entrée libre.

Un service d’interprétation simultanée en français et en allemand sera assuré.

Afin de planifier au mieux cet événement, nous vous prions de bien vouloir vous inscrire ici. Les personnes souhaitant nous rejoindre à la dernière minute seront bien entendu les bienvenues. L’équipe de Public Eye se réjouit de vous rencontrer à cette occasion!

Merci de partager l'événement sur Facebook!

Contexte:

Les pesticides «extrêmement dangereux» sont une bombe à retardement. Si bon nombre de ces substances sont interdites en Suisse et dans l’Union européenne, elles continuent d’être massivement utilisées dans les pays en développement et émergents. Une enquête exclusive de Public Eye montre que ce commerce très lucratif est au cœur du modèle d’affaires du géant bâlois de l’agrochimie Syngenta. Au Brésil, premier utilisateur de pesticides au monde, des millions de personnes sont exposées à un cocktail de pesticides dans leur eau potable. L’enjeu de santé publique est majeur: de plus en plus d’études montrent des taux élevés de cancers et d’autres maladies chroniques liés à l’utilisation massive de telles substances.

Public Eye demande à Syngenta de retirer du marché ses pesticides les plus toxiques. Signez la pétition!