Pour un monde sans charbon

© Suek
Le charbon est une énergie appartenant au passé. Il est l’agent le plus contaminant de la planète et ses lourdes externalités négatives sont rarement prises en compte dans son prix à la tonne. La construction de nouvelles centrales à charbon menace d’enfermer à long terme les pays émergents dans un cercle vicieux. Ce constat, ainsi que les mesures à mettre en place afin de décarboner la place financière suisse ne doivent pas détourner des efforts visant à réduire l’importation et la consommation d’énergies fossiles en Suisse.

L’industrie du charbon

  • Doit immédiatement cesser d’extraire les variétés de charbon les plus polluantes comme le lignite.
  • Les entreprises actives dans l’extraction et le commerce de charbon doivent présenter des mesures, crédibles et vérifiables par des acteurs indépendants, visant une sortie complète du charbon d’ici à 2030.

Le Conseil fédéral et le parlement

  • Doivent prendre des mesures pour un abandon complet du commerce de charbon, climaticide, d’ici à 2030.
  • Doivent, dans l'intervalle, intégrer dans leurs objectifs et leur politique climatiques les émissions indirectes de CO2 générées notamment par les négociants de charbon établis sur le sol suisse.
  • Doivent établir dans la loi suisse un devoir de transparence pour les contrats et les paiements aux États producteurs pour le négoce de charbon, comme pour le reste du négoce de matières premières. Celles-ci doivent pouvoir être retracées jusqu’à leur origine.
  • La Suisse doit se doter d’une instance de surveillance du secteur des matières premières qui aurait la possibilité de contrôler les sociétés et de sanctionner celles qui enfreignent la loi.

Le monde de la finance

  • Doit cesser les prêts aux sociétés actives dans le charbon qui n’ont pas mis en place un plan de sortie du charbon d’ici à 2030, avec des mesures crédibles et vérifiables par des acteurs indépendants.
  • Aucune nouvelle centrale à charbon ne doit être financée.
  • La Banque nationale suisse doit cesser d’investir dans toute entreprise produisant ou négociant du charbon.
  • Les banques cantonales doivent s’engager à ne plus avancer de fonds aux sociétés actives dans le charbon, que ce soit via du financement transactionnel ou des prêts de type «corporate loans».

Ce rapport est également disponible en PDF, en français, allemand ou anglais:

Télécharger le rapport

Crise climatique La Suisse doit cesser le commerce de charbon