Chemin de navigation

(c) Dom Dada

La biodiversité est à la base de la vie. De la nourriture dans notre assiette à l'air que nous respirons, en passant par les médicaments et d'autres choses encore, les ressources naturelles sont essentielles à notre existence. La biodiversité - qui est particulièrement riche dans les pays du Sud - doit donc impérativement être préservée et utilisée de manière durable. Pour cela, elle doit être exploitée dans des conditions équitables, qui tiennent compte des intérêts des pays d'où proviennent les ressources génétiques de leurs populations indigènes.

  • Plus d’un tiers des 47’677 espèces examinées par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est menacé d’extinction.
  • Seuls 4 états au monde ne sont pas membres de la Convention sur la diversité biologique: Andorre, le Vatican, le Soudan du Sud et les Etats-Unis.
  • Des revenus de près de 1000 milliards de francs suisses sont générés chaque année par la vente de produits basés sur des ressources biologiques (principalement des médicaments et des produits agricoles).
  • Depuis 1992, la Convention sur la diversité biologique exige une répartition équitable des avantages lors de l’utilisation de ressources biologiques – aucun pays industrialisé ne satisfait à cette exigence.
  • Sur les quelque 340'000 espèces végétales connues au monde, 7'000 environ sont utilisées d’une manière ou d’une autre par l’être humain.
  • Le besoin calorique global de la population mondiale est aujourd’hui presque garanti par 30 espèces végétales. 50% des besoins énergétiques humains sont couverts par le blé, le riz et le maïs.

Moments-clés

Page 1 sur 9