Négoce de matières premières

Contexte

Avec un quart de parts de marché, la Suisse est la première place mondiale du secteur des matières premières. En 2011, Public Eye a publié le premier ouvrage de référence sur ce secteur méconnu et opaque. Depuis, nos enquêtes et nos analyses ont permis de démontrer comment des sociétés suisses contribuent à des cas de corruption, de détournements et de violations des droits humains. Public Eye propose une solution très concrète pour lutter contre la malédiction des ressources: une autorité de surveillance des marchés de matières premières, la Rohma.

Soutenez notre travail d'enquête dans les eaux troubles du négoce

Dans les eaux troubles du négoce Nos enquêtes

Par son travail d’enquête, Public Eye met en lumière les pratiques controversées des sociétés actives dans le négoce des matières premières. Les cas que nous révélons rappellent à quel point les sociétés suisses contribuent à la malédiction des ressources: à travers la corruption et les affaires qu’elles mènent avec l’élite des pays producteurs, laquelle fait main basse sur une grande partie des richesses que constituent les matières premières. Les enquêtes de Public Eye permettent de faire la lumière sur ces pratiques et d'exercer une pression sur les négociants en matières premières et les milieux politiques, afin que la richesse de ces pays profite à toute leur population.