Chemin de navigation

Matières premières

Une part importante des matières premières utilisées provient de pays en développement et est souvent produite dans des conditions inhumaines et avec des effets dévastateurs pour l’environnement. Les violations des droits humains sont monnaie courante. Pourtant, il est impossible de savoir d’où proviennent exactement les métaux qui se trouvent dans nos téléphones portables.

Les matières premières ont une importance fondamentale pour l’économie mondiale et sont au cœur des enjeux politiques et géostratégiques. Pourtant, dans les pays en développement qui possèdent d’importantes richesses minières, la population continue de vivre dans une extrême pauvreté. L’absence de législations contraignantes, combinée aux tactiques d’évasion fiscale des grandes entreprises, ainsi que la corruption qui règne au sein des gouvernements expliquent cette malédiction des matières premières. Au lieu de profiter des richesses de leur sous-sol, les populations locales sont souvent victimes des conséquences désastreuses de l’exploitation des matières premières.

Des conflits sanglants

La convoitise des richesses minières provoque de nombreux conflits entre les Etats, mais aussi entre différents groupes d’intérêt dans un même pays. Et, bien souvent, on ne laisse aux communautés indigènes que les miettes. En outre, pour permettre l’exploitation des minerais, les populations locales sont chassées de leurs terres ou n’ont plus accès à l’eau potable. L’industrie minière contribue au financement de nombreux conflits armés. Ainsi, en République démocratique du Congo (RDC), tant les rebelles que l’armée tirent profit de la vente des métaux issus des mines qu’ils contrôlent. Lorsqu’on évoque les « minerais du sang », on fait en particulier référence au tantale, à l’or, au tungstène et au zinc qui proviennent du Kivu en RDC et des pays avoisinants.

Un travail harassant et dangereux

Le travail dans l’industrie minière est pénible, dangereux et souvent mal rémunéré. Le contact avec des substances toxiques, comme le mercure, utilisé notamment pour l’extraction de l’or, ainsi qu’avec des poussières et le surmenage sont à l’origine de graves problèmes de santé. De plus, dans les puits étroits et peu sûrs des petites concessions minières, les accidents sont légion. Les ouvriers qui travaillent dans les mines artisanales n’ont aucun revenu assuré. Leur salaire dépend de leur rendement et de la part que se réserve le propriétaire de la mine. Dans les petites industries minières, le travail des enfants est aussi très répandu.

Destruction de l’environnement

Pour l’extraction des métaux à ciel ouvert, l’industrie minière détruit des surfaces gigantesques, afin d’accéder aux couches rocheuses qui contiennent les minerais. Les besoins en eau et en électricité sont énormes. En outre, des produits chimiques hautement toxiques, comme le cyanure, sont souvent utilisés pour détacher les métaux de la roche. Les sols et les cours d’eau sont très souvent pollués, ce qui engendre des maladies et prive les populations locales de leurs revenus.