Chemin de navigation

Retour à la page principale

Dix centimes de plus pour des habits produits dans la dignité!

le 23 avril 2008

Lausanne, 23.04.2008 - Le T-shirt «Sasi», produit en Inde par l’entreprise Switcher pour la Déclaration de Berne (DB), apporte la preuve qu’il est possible de proposer une mode éthique et durable pour un supplément de prix à la vente dérisoire. Dix centimes de plus qui font toute la différence. Avec ce T-shirt et sa pétition «pour des habits produits dans la dignité», la DB met la pression sur les entreprises actives dans l’industrie textile pour une amélioration effective des conditions de travail sur toute la chaîne de production.

Vingt ans après le lancement de la Campagne Clean Clothes (CCC), les entreprises qui s’engagent concrètement pour des conditions de travail dignes dans les usines de vêtements sont peu nombreuses. Switcher fait partie des rares entreprises présentes sur le marché suisse qui apportent la preuve de leur engagement social. Elle a été mandatée par la DB pour confectionner le T-shirt de sa campagne «Pour des habits produits dans la dignité». Dans son dossier spécial Pour une révolution de l’industrie textile, la DB présente toutes les étapes de la production de ce T-shirt exemplaire. L’objectif de la campagne est d’inciter toutes les entreprises de l’industrie textile à s’engager de manière conséquente et transparente pour des conditions de travail dignes et justes. Et à adhérer, comme Switcher, à l’organisme de contrôle indépendant Fair Wear Fondation (FWF). La FWF représente l’instrument le plus novateur et le plus apte à améliorer effectivement et systématiquement les conditions de travail dans l’industrie textile.

Le T-shirt porte l’effigie de la couturière Sasi Rekha, l’une des quelque 100 personnes qui ont participé à sa production à Tirupur, en Inde. Ces employés sont privilégiés, car ils ont la chance de travailler pour Prem Group, le partenaire de Switcher de longue date. Contrairement à la plupart des usines de Tirupur, gérées de manière irresponsable d’un point de vue social et écologique, les conditions de travail chez Prem correspondent aux standards de la FWF.

Comme le montre la comparaison des différentes entreprises réalisée par la DB, la pression publique reste indispensable. Cette analyse de l’engagement éthique et de la responsabilité sociale des entreprises suisses du marché textile montre l’«indifférence» de marques comme Tally Weijl, Chicorée et Yendi, Beldona, Grieder ou Schild. Elle note également le timide engagement de plusieurs entreprises comme Migros, Puma ou Vögele. Ces dernières doivent, elles-aussi, impérativement réviser leurs pratiques.

Aujourd’hui, de plus en plus de consommatrices et consommateurs désirent acheter des vêtements produits dans le respect de la dignité humaine et de l’environnement. Avec sa campagne, la DB porte leur préoccupation et interpelle tous les acteurs – les entreprises, l’Etat et les consommateurs. Si chacun assume sa part de la responsabilité, cela donnera aux quelque 30 millions de personnes employées dans l’industrie textile globalisée une nouvelle perspective de vie dans la dignité

Retour à la page principale