Chemin de navigation

Les denrées alimentaires sont aujourd’hui le produit d’une chaîne de valeur aussi complexe que problématique. Les semences, les animaux d’élevage, les matières fourragères et les engrais, produits auparavant par les agriculteurs et agricultrices dans leur propre ferme, sont désormais fabriqués et commercialisés par des entreprises globalisées.

Et ces puissantes multinationales dominent également les activités de négoce, de transformation et de vente des denrées alimentaires. Les agriculteurs et les agricultrices sont devenus le jouet des géants de l’agroalimentaire. Les prix leur sont dictés, tout comme les conditions de culture.

Comme la population mondiale et sa consommation alimentaire augmente, on pourrait penser que le nombre d’entreprises actives dans le domaine de l’alimentation progresserait également. Bien au contraire: les multinationales rachètent de plus petites entreprises et augmentent leurs parts de marché ainsi que leur pouvoir. De cette manière, les entreprises peuvent dicter les prix, les conditions de vente et, progressivement, le cadre politique.

Une grande partie des biens que nous consommons au Nord est produite dans les pays du Sud. La concentration croissante du marché permet aux grandes multinationales de faire pression sur les prix des agriculteurs et agricultrices. Pour cette raison, les profits reviennent en majeure partie à quelques entreprises du Nord. Les travailleurs des plantations et les petits paysans du Sud qui constituent les membres les plus faibles de la « chaîne de création de valeur », sont les grands perdants de ce système. Dans aucun autre groupe de population la faim n’est aussi répandue.

Actuellement, l’agriculture industrielle est dépendante des pesticides. Les multinationales agrochimiques sont devenues de puissants agents de l’industrie alimentaire qui proposent désormais des pesticides, mais aussi la semence adaptée au pesticide correspondant. Puisque les parasites développent une résistance contre les produits chimiques, il faut sans cesse renouveler les pesticides ou alors en utiliser plusieurs à la fois. L’usage de pesticides a ainsi explosé depuis les années 1960. Les méthodes de cultures écologiques sont par contre à peine explorées par les multinationales.

Augmentation de l'utilisation mondiale des pesticides

Augmentation de l'utilisation mondiale des pesticides
Public Eye/Clerici Depuis les années 1970, le chiffre d'affaires de l'industrie des pesticides a explosé.

Page 1 sur 5