Chemin de navigation

Public Eye s’engage pour une application stricte des mesures prévues dans la Loi fédérale sur le blanchiment d’argent (LBA) et pour le renforcement du cadre législatif helvétique, afin d’empêcher l’afflux de fonds illicites vers la Suisse. Elle exige que les intermédiaires financiers qui ne remplissent pas leurs devoirs de diligence soient sanctionnés et que les avoirs illicites dissimulés en Suisse soient dûment restitués, au bénéfice des populations spoliées et non de ceux qui les ont volés.

  • Les autorités fédérales doivent analyser régulièrement l’efficacité du dispositif anti-blanchiment helvétique et réprimer sévèrement les intermédiaires financiers qui ne s’y conforment pas.
  • Le cadre légal permettant d’identifier, de bloquer, de saisir et de rapatrier des fonds d’origine illicite appartenant à des PEP doit être amélioré. Il doit permettre en particulier d’agir dans les cas les plus fréquents, c’est-à-dire lorsque les personnes commettant des détournements de fonds sont au pouvoir.
  • Les procédures de restitution de fonds illicites doivent être menées de façon durable, c’est-à-dire que les sommes restituées dans leur pays d’origine doivent l’être au bénéfice de la population. Leur usage doit être supervisé par les autorités suisses ou, à défaut, par une autorité équivalente (la Banque mondiale, par exemple).