Anciennes enquêtes : Steinmetz, Vale et Angolagate

© Audrey Gallet
Par son travail d’enquête, Public Eye met en lumière les pratiques controversées des sociétés actives dans le négoce des matières premières. Les cas que nous révélons illustrent les risques élevés de corruption et de violations des droits humains qui caractérisent les activités de négoce. Les autorités helvétiques continuent pourtant de miser uniquement sur la bonne volonté des négociants pour lutter contre la « malédiction des ressources » et refusent de réguler ce secteur opaque. Nos enquêtes montrent que cette position est intenable, au vu des modèles d’affaires de ces sociétés et des enjeux pour les populations des pays producteurs, qui en subissent de plein fouet les préjudices.