Vêtements et chaussures

Contexte

On appelle «victimes de la mode» les personnes qui suivent assidûment les dernières tendances et achètent régulièrement de nouveaux vêtements, chaussures et autres accessoires. Mais les véritables victimes de la mode sont les 60 à 75 millions de personnes qui travaillent dans l'industrie du vêtement ou de la chaussure. Elles travaillent jusqu’à 80 heures par semaine, dans des conditions dangereuses et pour des salaires de misère. Elles luttent chaque jour pour leurs droits, affrontant violence et répression.

Pour une mode éthique La Campagne Clean Clothes

© Clean Clothes Campaign

Alors que la mode évoque le style et la coquetterie, le quotidien des ouvriers et ouvrières qui fabriquent nos vêtements et nos chaussures est marqué par l'exploitation, la violence et la répression. Public Eye coordonne en Suisse la Campagne Clean Clothes (CCC), un réseau international d'ONG qui s'engage pour l'amélioration des conditions de travail et d'existence des ouvriers et ouvrières de l'industrie textile.

Pas de temps à perdre Une mode éthique

N'attendons pas que l'industrie de la mode change toute seule: soyons plutôt acteurs de ce changement! Il y a de nombreuses possibilités de s'engager, individuellement ou ensemble, pour une mode plus éthiques. Nos habitudes d'achats, le soin avec lequel nous traitons nos vêtements, la manière dont nous nous informons et dont nous parlons de la mode et des droits humains, ainsi que les actions que nous mettons nous-mêmes sur pieds définissent l'industrie de la mode de demain.

En savoir plus

Soutenez notre travail Pour de meilleures conditions de travail dans l'indutrie de la mode