Chemin de navigation

Le paraquat est un pesticide hautement toxique qui nuit gravement à la santé des travailleurs et des travailleuses, entraînant parfois la mort. En raison de sa toxicité élevée, ce produit dangereux est notamment interdit en Europe et en Suisse depuis longtemps. Syngenta continue toutefois à commercialiser ce pesticide dans de nombreux autres pays. La campagne "Halte au paraquat!", menée par une coalition de la société civile, demande depuis 2002 l'interdiction de cet herbicide très nocif.

Malgré sa dangerosité, Syngenta continue de vendre l'herbicide paraquat dans plus de cent pays, le plus souvent sous la marque "Gramoxone". Il est utilisé notamment dans les plantations de bananes, de café, d'huile de palme, de coton, de caoutchouc, d'ananas ou encore dans les vergers. Des exploitations agricoles de toute taille l'utilisent dans les champs de maïs ou les rizières.

Les ouvriers et les ouvrières agricoles qui sont régulièrement en contact avec l'herbicide doivent faire face à de sérieux problèmes de santé. La toxicité élevée du paraquat, pour lequel il n'existe aucun antidote, conduit trop souvent encore à la mort. Des études ont ainsi prouvé que l'exposition chronique au paraquat pouvait provoquer à long terme les dommages suivants: altération des fonctions pulmonaires, dermatose de la peau, maladies neuro-dégénératives.

Effets du paraquat sur l’être humain

1.  Lésions oculaires: kératite et conjonctivite, dégradation de la surface oculaire.

2.  Lésions cutanées: de l’apparition de rougeurs à la formation d’ampoules et de graves brûlures. Dermatite. Risque de pénétration du paraquat dans l’organisme à travers la peau affectée, pouvant conduire à la mort dans les cas les plus graves.

3.  Affections des voies respiratoires: atteintes pulmonaires chroniques.

4.  Lésions cérébrales: suspicion d’une augmentation du risque de développer la maladie de Parkinson en cas d’exposition prolongée au Paraquat.

5.  Lésions des ongles des doigts et des orteils: de la décoloration jusqu’à la chute.

6.  Insuffisance respiratoire: l’exposition au paraquat conduit à une fibrose pulmonaire et à la mort par déficience respiratoire.

De plus, des affections du foie, des reins ainsi que du système gastro-intestinal et cardio-vasculaire sont possibles.

Une méthode de suicide efficace

200 à 300 000 personnes se donnent la mort chaque année avec des pesticides. Le paraquat est l’un des produits les plus utilisés pour le suicide en raison de sa grande toxicité.

C’est pourquoi plusieurs pays n’ont jamais autorisé le paraquat ou ont fini par l’interdire. 

Une expertise le confirme: Syngenta méprise les droits humains en vendant son paraquat

L’expertise sur la responsabilité de Syngenta en matière de droits humains  a été mandatée par Public Eye et l‘European Center for Constitutional and Human Rights (ECCHR). Dans ce rapport, les Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, adoptés en juin 2011 par le Conseil des droits de l’homme, sont appliqués pour la première fois à un cas concret. Le verdict de l’enquête juridique est clair: Syngenta porte atteinte à des droits humains élémentaires en vendant son paraquat.

Public Eye A l’occasion de la Journée internationale des Droits de l’Homme en 2011, Public Eye a organisé une marche commémorative à Bâle, ville où se trouve le siège de Syngenta, en hommage aux centaines de milliers de victimes du Paraquat.

Page 1 sur 4