Chemin de navigation

Vêtements et chaussures

On appelle « victimes de la mode » les personnes qui suivent assidûment toutes les dernières tendances vestimentaires. Pour rester à la pointe de la mode, elles achètent régulièrement des nouveaux vêtements, chaussures et accessoires, que ce soit en ligne ou dans les boutiques. Mais les véritables victimes de la mode sont les quelque 60 millions de couturières qui travaillent dans les industries vestimentaire et textile ainsi que dans la fabrication de chaussures. Elles travaillent jusqu’à 80 heures par semaine, dans des conditions dangereuses, gagnent des salaires de misère et subissent des mesures de répression et des violences si elles essaient de lutter pour défendre leurs droits.

  • Selon les estimations de l’Organisation internationale du travail (OIT), plus de 60 millions de personnes dans le monde travaillent dans les industries vestimentaire et textile et dans la fabrication de chaussures.
  • De nombreux pays de production sont dépendants de l’exportation de vêtements, de chaussures et de textiles. Pour le Bangladesh et le Cambodge, ces trois secteurs représentent 80% du total des exportations.
  • Les couturières vivent dans la misère, sans moyen de sortir de la pauvreté: il est très rare que les travailleuses de l’industrie textile touchent un salaire vital; bien souvent, leur salaire ne couvre même pas 50% des dépenses de leur ménage.
  • La mode est un secteur très lucratif: en 2012, les bénéfices engrangés par H&M s’élevaient à 2,5 milliards de francs (16,87 milliards de couronnes suédoises).

Moments-clés

Page 1 sur 12